Le StreetArt, le temple du burger revisité

Dans mon premier article sur mes adresses favorites à Lyon, j’avais déjà choisis le thème Burger en vous parlant du Butcher Brother. Cette fois-ci, j’ai décidé de vous parler de mon dernier coup de coeur. Le resto auquel j’emmène toutes mes copines dès que possible. Si je m’écoutais j’y serais plusieurs fois par mois… Le StreetArt.

.

Mais commençons par le commencement. Derrière le concept du StreetArt, il y a Chris et Rémi. Copains d’enfance, ils ont pas mal voyagé et ont décidé de créer des recettes inspirées de ces voyages. Le résultat ? Des recettes originales, savoureuses et pour tous les goûts : que ce soit pour les carnivores, les amateurs de poisson ou les végétariens… En prime, tous les mois, un nouveau burger à la carte, selon l’inspiration et les saisons. Il y a donc largement de quoi se faire plaisir. Mon petit préféré ? Le vegie. Avec son steak à la patate douce et à la courgette et sa sauce feta/menthe, je n’arrive pas à lui faire d’infidélités et c’est lui que je prends disons… à 95% de mes passages (99% ?).

.

vegie streetart

.

Les burgers sont copieux voir très copieux. Les garçons sont obligés de s’adapter à la taille des pains réalisés par leur boulanger et parfois… ce dernier voit GRAND (il nous est arrivé une ou de fois de manger des burgers aussi grands que nos mains). Si il vous reste un petit creux, la carte des desserts n’est pas en reste. Je n’ai goûté que le brownie (à plusieurs reprises) et il faut vraiment le coup : servi tiède, avec des noix de macadamia entières et FONDANT…

.

brownie streetart

.

Rien que d’y repenser, je pense qu’il va falloir y retourner. Surtout que, depuis quelques semaines, les garçons proposent aussi un brunch le dimanche. Avec les copains, on l’a – évidemment – testé et c’est sans grande surprise qu’il se place tranquillement dans le Top 5 de nos meilleurs brunch. Loin des buffets pas toujours quali et des menus qui ne nous correspondent pas forcément (déso j’aime pas le café), le brunch ici, c’est à la carte. Un bon moyen de composer comme on le souhaite entre sucré et salé (ou pas, d’ailleurs) et avec les boissons qui nous plaisent. Lorsqu’on a testé, j’ai opté pour le Benedict Hot Dog. Un hot dog largement revisité puisque présenté avec du saumon fumé et des œufs pochés… Oui, c’est aussi bon que ça en a l’air.

.

benedict hot dog streetart

Crédit photo : Jeanne F.

.

Côté sucré, car il n’était pas vraiment question de faire l’impasse dessus, le Muesli maison. Je ne crois pas en avoir mangé de meilleurs, même celui du Kitchen Café, pourtant vraiment sympa n’est pas aussi bon, pour moi. Servi avec une panna cotta maison et des fruits frais, le tout représente une assiette bien garnie et très copieuse. On ne va pas se mentir, si les garçons commercialisent leur muesli, J’ACHÈTE.

.

muesli streetart

.

Vous l’aurez compris, j’aime vraiment beaucoup cette adresse, ce fut une chouette découverte et je prends toujours plaisir à y retourner car je n’ai jamais été déçue – bon, il y a bien cette fois où le vegie était en rupture de stock… Mais on nous a proposé une recette originale et même ça, c’était trop bon !! Le plus simple maintenant, pour vous, c’est d’aller tester le StreetArt et de me dire si vous avez aimé !

.

Pour plus d’infos, le site du StreetArt.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !


2 réponses à “Le StreetArt, le temple du burger revisité”

  1. Charlotte dit :

    Et moi qui n’y suis toujours pas allée alors que j’y pense depuis des mois… Il faut absolument que je remédie à ça !

  2. Ln dit :

    OMG je veux.

Répondre

%d blogueurs aiment cette page :