Ôde à mes cheveux perdus

Non, évidemment que je n’ai pas perdu mes cheveux. D’ailleurs, ça ne m’irait pas du tout de ne plus avoir de cheveux sur la tête, si vous me demandez mon avis. Je suis juste retombée sur de « vieilles » photos de moi avec les cheveux longs. Actuellement, en ce qui me concerne, ils sont plutôt courts. Alors oui, vous allez me dire que je suis complètement neuneu mais voilà, quand on eu les cheveux aux fesses, plus court, c’est forcément… plus court. Les coupes ont été obligatoires car mes cheveux ont fini par s »user aux pointes et à l’époque ça à été « bonjour fourches » et « bonjour effet paille ». Alors des cheveux longs oui, mais uniquement s’ils sont beaux. Mieux vaut couper et attendre que tout ça repousse correctement. J’ai retourné mon disque dur pour vous montrer l’état de mes cheveux ces dernières années. Attention, ça fait mal et c’est bourré de portraits, JE SUIS DESOLAY. #dossier

.

Fin 2007.

Ma coupe la plus courte.

Fin 2007

.

Juillet 2008.

Juillet 2008

.

Juillet 2009.

juillet 2009

.

Mars 2010.

Mars 2010

.

Juillet 2012.

Photo by Geri.

Juillet 2011

.

Août 2012, coup de folie, double décoloration et couleur. Pour retrouver des cheveux plus normaux, j’ai coupé, petit peu par petit peu et j’ai fait une couleur plus foncée. Aujourd’hui, on en est là :

.

Août 2013.

Une mèche rose se cache sur cette photo.

aout 2013

.

Du coup, et même si je dois vous avouer que me revoir avec des cheveux courts pourrait me donner quelques pulsions de coupe, je prends grand soin de ma tignasse pour lui faire retrouver sa longueur maximale. Et je procède comme suit :

.

Exit sèche cheveux et lisseur.

J’ai fini par me faire à la nature de mes cheveux : frisés courts, ils ondulent longs… Ce qui est mieux et plutôt sympa finalement. Le jour où j’ai réalisé que, quoi que je fasse, leur nature voulait qu’ils frisent et que donc, passer 2h sur un brushing/lissage ne servait à rien si l’air était humide, s’il pleuvait ou autre joyeuseté météorologique…

.

J’ai découvert les soins.

Alors oui c’est con, mais moi, à part les laver – et on dira que c’est déjà pas mal – je n’avais jamais vraiment fait « subir » autre chose à mes cheveux. J’avais l’habitude de faire régulièrement du henné – parce que j’ai en horreur ma couleur naturelle déjà, mais aussi parce que ça leur fait du bien. Le henné permet de drainer les cheveux et de les rendre brillants et en pleine forme. Et puis un jour, une coiffeuse me pose un soin en salon qui fait des miracles sur mes nœuds. Malgré le prix (une bonne 30aine d’euros), je me l’achète – histoire d’arrêter de batailler à démêler mes cheveux à chaque lavage. Et là, attention mesdames et messieurs, j’ai pris plus de 10cm de cheveux en quelques mois (je vous laisse deviner à quelle période cela correspond, par rapport aux photos…). J’ai longtemps eu les cheveux sous les épaules et… c’est tout. La faute aux anesthésies générales et aux nombreux médicaments pris pendant des années – les cheveux gardent traces de toutes substances ingérées par le corps… Et là, subitement, BAM, cheveux aux fesses.

.

MAGIE.

.

J’ai utilisé ce soin pendant près de 3 ans et depuis quelques mois, j’ai terminé mon dernier pot et le produit est devenu introuvable (bon, en fait, entre le moment où j’ai pré-rédigé l’article et là maintenant, tout de suite, j’en ai trouvé sur le net à 40€ les 500ml (avec les frais de port)… si quelqu’un en trouve à un prix plus correct, faites moi signe : Keune, Care Line Intensive Hair Repair). Depuis, la veille du lavage, je me mets du monoï aux 1000 fleurs sur les longueurs et je passe la nuit comme ça. Douceur, brillance et démêlage facilité garanti après le lavage !

.

Quid des compléments alimentaires ?

J’ai testé la levure de bière autant pour mes cheveux que pour mes ongles mais je dois reconnaître que l’effet a été efficace sur mes ongles (et mes sourcils, mais c’est une autre histoire) mais je n’ai rien constaté de particulier pour mes cheveux… Bon clairement, je n’ai pas eu de fourches depuis plus d’un an et ils continuent de pousser… Mais comme j’en prends soin, je ne sais pas vraiment si je peux attribuer du mérite à la levure de bière ou non mais de toute façon, ça ne peut pas faire de mal.

.

Passion lavage.

J’ai la chance d’avoir des cheveux et un cuir chevelu coopératif. Deux shampooings tous les 5 à 6 jours me suffisent. Je rince plutôt à l’eau tiède qu’à l’eau brûlante ou froide. J’ai un shampooing adapté à mes cheveux (qui ont tendance à être cassants en temps normal, qui sont colorés actuellement). Je masse le cuir chevelu doucement et juste une ou deux minutes lors du lavage : plus, ça graisse, moins, ça ne sert pas à grand chose.

.

Exit le brossage régulier.

Avant le lavage, doucement, aux doigts. Et puis après le lavage, sinon je finis avec des dreads quand ils sont secs. JA-MAIS en plein milieu de la semaine. Vu qu’ils ondulent, le brossage casse leur forme et le résultat est à la fois catastrophique et effrayant.

.

Adieu élastique à cheveux et bonjour pince.

DES ANNEES à me faire des chignons brouillons à l’élastique. Autant à me faire engueuler par ma coiffeuse de « casser » une bonne partie de mes cheveux… Je suis donc passée à la pince à cheveux sur les bons conseils de ma meilleure amie (elle aussi, adepte de la longueur de cheveux un peu folle).

.

Un bon coiffeur.

Pas le genre dingue qui coupe 6 cm quand tu lui demandes les pointes. Le genre qui écoute ce que tu lui raconte et qui bichonne tes cheveux. Grâce à Seren’, j’ai trouvé THE coiffeur en la personne de Godefroy, chez Just Good Art (Lyonnais, Lyonnaises, n’hésitez pas, allez-y). J’y vais régulièrement alors que j’étais restée des années sans mettre les pieds chez un coiffeur.

.

.

Maintenant, je me demande ce que je pourrais faire de plus. Peut être un gommage du cuir chevelu de temps en temps. Je n’y connais rien mais j’ai lu ça quelque part, il faut que je me penche sur la question. Si vous avez des petits tips à me donner, des produits à me conseiller ou une remarque, ne vous ne privez pas !

.

Rendez-vous sur Hellocoton !



8 réponses à “Ôde à mes cheveux perdus”

  1. La crete blanche d'edgar dit :

    « J’aimerai couper jusqu’au épaules »
    « bien sur ! »
    *coupe à la nuque*

    Je crois juste que certains coiffeurs n’ont juste pas eu de cours d’anatomie!

    Pour la levure de bière, j’ai surtout (uniquement) remarqué pour les ongles, j’avoue! Mais comme c’était en période de repousse aussi, pas de présence de fourche ou autre de toute façon

    ps : il y a trop de jolies femmes sur cet article
    ps 2 : < 3

  2. Nathalie Tahet dit :

    Ok t’as plus les cheveux au dessus des fesses mais tu es très belle comme aussi, ça te va super bien !

  3. CocoBerryx dit :

    Toi et tes yeux de chats, une vraie histoire d’amour en fait <3
    Je n'ai toujours pas découvert les soins moi. Mais tu me donnes vachement envie avec ton truc de ouf. (Bon le monoi, j'ai la flegme d'avance je pense)
    Sinon, j'ai ma coiffeuse chouchoute, hallelujah. C'est une vraie question existentielle pour toutes les nanas aux cheveux longs. (ouais j'exit les autres, j'suis comme ça moi) (oui c'était cette même coiffeuse qui m'a demandé à 36 fois "mais tu es sure que tu veux couper autant ? qu'est ce qu'il t'arrive ? Non mais tu m'en voudras pas hein ? mais d'habitude c'est maxi 5cms !" quand j'ai eu la BONNE idée de me couper les cheveux. Enfin, courts. Tout est relatif.)
    Ce BONNE est à prendre à je ne sais quel degré. Mes cheveux revivent, et j'ai officiellement perdu la lubie du carré long …BUT I MISS MY HAIR.

    Ne les coupe pas. Pas trop. Pas du tout. Passionnément.

  4. MelleSerena dit :

    T’ES CHOUPETTE AVEC TA FRAAAAANGE!

    Et de rien pour Godefroy le coiffeur aux mains d’argent, fallait bien que je partage ça avec toi!

  5. princessjuju dit :

    Malgré le fait que je coupe mes pointes tous les 2/3 mois j ai pas l impression que mes cheveux poussent plus que ça. la levure de bière n a d effet que sur mes ongles. par contre je fais des bains d’huile (argan,amande douce …) 2 fois par mois, ne pas en mettre trop sur les racines afin de ne pas les graisser, et laisser agir toute une nuit, le lendemain 2 shampoing suffise, et tu aura les cheveux tellement doux <3

  6. @SeriesAddicted dit :

    merci pour tes tips. je vais essayer le monoï. j’utilise l’huile d’amande douce apres la douche ça evite les cheveux « tas de foin ». la levure de biere n’a marche que sur mes ongles et rien d’autre.
    +++

  7. Parker dit :

    Je me sens moins seule ! J’ai à peu près le même « régime » pour mes cheveux (qui ont tendance à « mousser » si on les négligent) et depuis que j’ai arrêté de vouloir les dompter, ils m’en remercient grandement.

    Les shampooings sans sulfates sont une vraie bénédiction. L’huile de noix coco aussi, mais c’est mon produit de beauté à tout faire (démaquillage, hydratation, etc).

    Je les démêle avec l’après-shampooing et après plus une brosse ne les approche. Le résultat je le vois dans le regard des autres et je l’apprécie.

Répondre

%d blogueurs aiment cette page :