Une journée à arpenter les rues de l’Upper West Side

Je sais, j’avais prévu de vous parler de cette journée dans l’Upper West Side, mêlant Museum d’Histoire Naturelle, détour à la Levain Bakery et notre passage à Central Park beaucoup plus tôt. Dans la réalité, j’ai juste 4 mois de retard… Mais promis, je me rattrape et je ne refais pas une pause aussi longue pour la suite !

Première étape : Le Museum d’Histoire Naturelle.

J’avais déjà fait ce Musée lors de mon premier passage à New-York mais je n’avais pas tout vu (pour le parcourir de bout en bout, il faut facilement 4h…) et j’avais, dans tous les cas, très envie de revoir les dinosaures (on ne se refait pas). On s’est donc motivées (malgré des pieds déjà en compote après un premier jour rythmé) à aller faire l’ouverture (10h00). Petite astuce au passage, lorsque vous arrivez en métro, il existe une entrée souterraine du musée où il n’y avait… personne à par nous. On a gagné un temps fou. Pour la trouver : suivez les animaux en faïence sur les murs du métro, ils vous emmèneront à l’entrée du musée…

En prime, notez qu’il y a deux ans, j’avais repéré un peu les tarifs du musée sur internet, il est souvent indiqué $23. On avait donc payé ce prix. En fait, c’est un tarif « conseillé » car le prix est libre, mais si vous ne dîtes rien, on ne vous dira rien non plus et on prendra vos $23. Ce coup-ci, on a revu nos objectifs un peu à la baisse, budget oblige, mais on a décidé de quand même conserver une somme qui nous paraissait raisonnable (à chacun sa raison, donc).

Une fois dans le Musée, on s’auto-félicite de s’être réveillées si tôt (merci le décalage horaire) : les salles sont presque vides. Il y a quelques groupes scolaires qui font de l’animation mais on s’arrange pour tourner dans le sens inverse et les éviter. On a beaucoup apprécié de ne pas se faire bousculer ou de devoir se frayer un chemin alors pensez-y, l’ouverture : brillante idée. N’hésitez pas à télécharger l’application du Musée qui propose un plan, vous pourrez aussi accéder à un wifi gratuit (qui saute pas mal mais qui reste pratique). Un conseil : faites les différentes boutiques du Musée. Il y en a au moins 5 et vous ne trouverez pas les même choses à chaque fois. J’ai craqué pour quelques pierres semi-précieuses, un tee I love avec un trex… et c’est tout. J’ai essayé de rester raisonnable… c’était compliqué.

Après un peu plus de 3 heures de balade à l’intérieur du Musée, on retrouve le soleil et le ciel bleu et, à l’écoute de nos estomacs, on se dirige vers un Shake Shack, à deux pas du Musée. Notez qu’il y a deux ans, j’avais trouvé ça très bof (le concept du pain brioché me dépasse)… Mais ce coup-ci, j’ai beaucoup apprécié mon burger (bien qu’un chouilla trop gras à mon goût mais, c’est le jeu). Je vous conseille donc de tester si vous en avez l’occasion, c’est différent de ce dont on à l’habitude chez nous mais si vous avez envie de comfort food bien grasse, courrez-y.

Évidemment, impossible de faire un tour dans l’Upper West Side sans s’arrêter chez l’hyper connue Levain Bakery. La réputation de leurs cookies n’est plus à faire et est relativement internationale (j’en parlais déjà ). On en profite pour faire de chouettes photos des immeubles que l’on croise. Manhattan est beaucoup trop photogénique pour s’en passer. Et il fait un temps fantastique (ni trop froid, ni trop chaud, mais un ciel bleu de folie). J’adore l’architecture de la ville, les entrées d’immeubles font très… cosy, il y a de la verdure partout, on ne se croirait presque pas dans une grande ville.

Et enfin, au détour d’une rue… la petite Levain Bakery est là, avec sa devanture bleue et son escalier très étroit. Vous apprécierez la file de gens qui attendent, dans le reflet de la vitre ! La boutique est minuscule et située en « sous sol » par rapport à la rue. L’intérieur ressemble à une fourmilière, car la partie boutique doit représenter un quart de la surface, le reste étant dédié aux fours et autres machines pour préparer les fameux cookies (et muffins, et pains…). Je pense qu’on peut nourrir une famille avec un seul cookie de chez Levain. Voyez l’épaisseur de la chose tout de même (j’ai opté pour le classique Chocolate Chip Walnut – noix et pépites de chocolat). Quasi impossible à terminer en une fois sous peine de souffrir d’un coma diabétique. Mais qu’est-ce que c’est bon. Et qu’est-ce que ça vaut les 4$ !

Après notre cookie géant, on hésite : on se balade pour éliminer ou on va faire une sieste au soleil dans Central Park ? Un peu des deux finalement. Sur une carte, Manhattan, ça n’a pas l’air énorme. Dans la réalité, aller d’un point A à un point B équivaut vitre à beaucoup de pas. Si on a fait une dizaine de kilomètres la veille, on n’est pas en reste sur cette seconde journée. Le trajet de Levain jusqu’au Park (avec un léger détour chez Starbucks, histoire de s’hydrater entre deux bouchées de cookie) nous rajoute quasi 600 m au compteur. Et puis enfin, Central Park. Même en pleine semaine, en plein après-midi, il y avait foule, et pas uniquement des touristes. On a passé un long moment au Park avant d’aller faire un dernier tour et de rentrer, parce que nos pieds commençaient à nous en vouloir.

Voilà, je vous ai déjà pas mal inondé de photos, alors ce sera tout pour aujourd’hui (même si ce jour là, j’ai pris de très chouettes clichés de notre quartier (le Lower East Side)). Je reviens vite avec le prochain article, vous raconter une journée à Williamsburg.

Liens utiles : Museum of Natural History Levain BakeryShake Shack

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !


Répondre

%d blogueurs aiment cette page :